Edito du 7 juillet 2012

Tandis que par la fenêtre de leur bureau, les aoûtiens regardent tomber la pluie d’un air goguenard en pensant aux juillettistes, à quelques centaines de kilomètres de là  (voire quelques milliers pour les plus aventureux), les juillettistes cherchent quant à eux au fond de leur valise ce maudit coupe-vent qu’ils étaient pourtant sûrs d’avoir emporté…

Continue reading « Edito du 7 juillet 2012 »

Le samedi dont vous êtes le héros

1. C’est le samedi matin : vous avez enfin du temps pour dormir mais c’est précisément pour cette raison que vous vous levez tôt, avant même que votre réveil ne sonne. L’œil pâteux et la bouche vitreuse, vous regagnez la cuisine d’un pas hagard. Si vous décidez de vous faire du thé, allez au paragraphe 13. Si vous êtes plutôt café, allez au 7.

2. Une gorgée de thé et vous poursuivez votre lecture quand votre téléphone portable se met à vibrer : Appel masqué… Zorro ? Un samedi matin ? Alors que vous ne vous souvenez pas de lui avoir donné votre numéro, ni à lui, ni à Don Diego de la Vega, ni même à Bernardo ? On ne vous la fait pas, et pourtant, vous vous demandez tout de même qui peut bien vous appeler de si bon matin. Si vous ignorez l’appel, rendez-vous au paragraphe 15. Si vous décrochez votre téléphone, direction le 11.

3. C’est votre mère : « Allo, Poussin ? Tu as lu mes e-mails ? » Non, vous n’avez pas vu qu’elle vous avait envoyé des e-mails. « Ah, mais c’est pas grave… C’était juste pour te dire d’aller voir au paragraphe 18 ».

4. L’édito se poursuit avec deux monstres énormes aux yeux jaunes : des enceintes de monitoring KRK trois voies à seulement 500 € l’unité. Si vous voulez vraiment avoir les plus grosses, cliquez ici pour lire leur banc d’essai d’abord, ou poursuivez l’édito au paragraphe 12.

5. Au milieu des SPAMs vous attendent trois messages non lus : un de votre mère, la newsletter d’AudioFanzine, et un autre de votre mère. Vous cliquez sur la newsletter quand, tout à coup, on frappe à la porte. Si vous décidez d’ouvrir, rendez-vous au paragraphe 14. Si vous préférez faire le mort, lisez le paragraphe 17.

6. Avec un fort accent d’un pays où les salaires sont moins chers malgré son nom franco-français, Alice Legrand vous réclame un RIB, des tas d’informations et vous demande si vous voulez l’option MMS Visio Plus à 3,90 € par mois pour deux ans d’engagement. Vous revient alors en tête le prospectus du boyscout, de sorte que vous abandonnez l’idée de vos inscrire pour partir en Allemagne avec l’argent économisé. Alice est déçute mais reste polite. Et vous de reprendre la lecture de l’édito au paragraphe 4.

7. Vous placez votre capsule dans la machine Nespresso, mais malgré vos pressions répétées sur le bouton grande tasse qui réveille, l’eau refuse de s’écouler. Si agaçante qu’elle soit, la chose ne vous étonne pas plus que ça vu que votre cafetière hoquette depuis trois bonnes semaines et que vous vous dites chaque matin « ce soir, faut que je détartre la cafetière ». What else ? Du thé. Rendez-vous au paragraphe 13.

8. Qui c’est ? C’est moi, répond le boyscout… Après vous être demandé un temps pourquoi ce gamin n’était pas, comme tout scout qui se respecte, en train de monter sa tente en chantant des chansons d’Hugues Aufray dans je ne sais quelle forêt loin de votre palier, vous vous décidez à lui ouvrir au paragraphe 18.

9. Vous revenez à votre ordinateur pour lire ce fichu édito en buvant votre thé trop infusé. Compliqué cet édito, mais à force de persévérance, vous parvenez à une première bonne nouvelle : le miniBrute d’Arturia, le petit synthé analogique qui a fait sensation au dernier NAMM est enfin en test sur AudioFanzine, avec exemples audio à la pelle et interview exclusive du concepteur. Si vous choisissez de lire cet article, cliquez sur ce lien, ou bien rendez-vous au paragraphe 2.

10. Ultime test de la semaine, celui des Modern Player Marauder et Jaguar proposées par Fender sous la barre des 500 €. Vous vous dites que ça peut valoir le coup d’œil quand, au même moment, votre téléphone sonne, on frappe à la porte et un ‘ding’ vous avertir de l’arrivée d’un nouvel e-mail. Si vous choisissez de lire l’e-mail, rendez-vous au paragraphe 16. Si vous décrochez le téléphone, lisez le paragraphe 3. Si vous voulez tenter la porte, elle s’ouvre au paragraphe 8.

11. Après avoir cherché en vain le paragraphe 15 et avoir conclu à une erreur grossière de l’éditorialiste, après avoir relu le paragraphe 2 pour trouver la référence du paragraphe 11, vous décrochez finalement le téléphone. C’est Alice Legrand, conseillère chez SFR qui vous propose une offre exclusive de forfait tout illimité à seulement 56 € par mois. L’espace d’une seconde, vous pensez à une blague mais Alice semble très sérieuse. Si vous acceptez son offre, rendez-vous au paragraphe 6. Sinon, au nom de toute l’équipe de SFR, je vous souhaite une très agréable journée et vous invite à aller sur notre site pour plus d’information ou du côté du paragraphe 4 pour continuer cet édito.

12. James Cameron l’aura prouvé : quand le Titanic coule, le cinéma se noie mais Hollywood brasse. Or, Hollywood Brass, c’est justement le troisième banc d’essai cette semaine : de quoi redonner du souffle à vos compositions.  Si vous parvenez à écouter une BO complète de John Williams sans vous ennuyer, cliquez ici. Si vous êtes plus branché guitare, c’est au paragraphe 10 que ça se passe.

13. Tandis que l’eau chauffe, vous retrouvez la boîte où vous rangez les infusions : au milieu des verveines et des tilleul-menthes, vous dénichez un modeste Lipton Yellow qui devrait faire l’affaire. De quand date-t-il ? Le thé se périme-t-il ? Votre esprit brumeux entrevoit ces questions tandis que vous versez l’eau trop vivement dans la tasse et que la petite languette de papier Lipton tombe dedans. Vous effectuez le sauvetage à la petite cuillère et regagnez votre ordinateur pour vérifier vos e-mails au paragraphe 5.

14. Une robe de chambre sur les épaules, vous ouvrez la porte sur un boyscout qui vous tend une brochure en vous disant que c’est important, parce que la musique, c’est important. Ah bon, que vous dites en refermant la porte. Sur la brochure, un gros titre rouge : « Partez au Musikmesse de Francfort avec 45 AFiens pour 161 € ». Transport en car, deux nuits en hôtel 4 étoiles : ça semble très intéressant. Si vous décidez de partir en Allemagne, cliquez sur ce lien. Sinon, rendez-vous au paragraphe 9.

16. C’est votre mère : « Mon poussin, va voir au paragraphe 18 »

17. Vous restez immobile pour faire le moins de bruit possible mais voilà que votre réveil se met à sonner. Pris de panique, vous vous ruez vers la chambre avec la grâce d’un éléphant et, comme les coups redoublent à la porte, vous vous résignez, après avoir pressé ‘Snooze’, à aller voir qui vient vous déranger un samedi matin, au paragraphe 14.

18. Le scout se tient bien droit devant vous, comme investi d’une mission, et vous tend avec l’air le plus militaire que peut prendre un enfant de huit ans, un petit papier plié en 12. Vous le dépliez, puis le re-dépliez, puis le re-re-dépliez et le re-re-re-dépliez encore :

Sur ce, bon week et à la semaine prochaine.

Los Teignos
From Ze AudioTeam

Edito du 1er octobre 2011

« On dira ce qu’on voudra, mais pour faire du rock du vrai, on n’a jamais trouvé mieux que la bonne vieille formule du power trio : basse, guitare, batterie et puis c’est marre ! Comme dans le Jimi Hendrix Experience, Police, Cream… Trois types et une palanquée de bonnes chansons ! Comme les Beatles !

– Les Beatles, un power trio ?

– Ben oui : y avait John, Paul et Ringo. Ca fait trois !

– Et le quatrième qui s’appelle ? Qui s’appelle ?

– Ils étaient trois, je te dis…

– …Georges  !

– C’est ce que je dis : John, Paul et Georges, ça fait trois !

– Et Ringo, le quatrième !

– Faudrait savoir : il s’appelle Ringo ou Georges, ton gars ? T’es pas clair, là ! Trois Beatles ! C’est pourtant pas dur à retenir ! Comme les trois petits cochons, les trois dimensions, les trois mousquetaires !

– Oui enfin, les trois mousquetaires, ils étaient plutôt quatre…

– Tu vois, tu recommences ! Je vais jamais arriver à enchaîner sur les articles de la semaine si tu n’y mets pas un tout petit peu du tien.

– Bon, bon… Les power trios, donc…

– Ben si je te parle de ça, c’est que cette semaine, AudioFanzine a décidé de faire à la fois dans la guitare, la basse et la batterie…

– C’est-à-dire ?

– C’est-à-dire qu’on a le droit au test de la Telecaster 60th Anniversary côté gratte, à celui de l’ampli Roland Cube-120XL Bass et enfin à celui du Studio Drummer de Native Instruments, une batterie virtuelle bien agressive en terme de rapport qualité/prix…

– T’es sûr qu’il n’y a pas quatre tests cette semaine ?

– Cherche pas les embrouilles, s’il te plait. Notre quatuor est déjà bien assez compliqué comme ça…

– Comment ça, quatuor ? On n’est que deux, non ? Tu vas pas discuter là-dessus aussi ?

– Non, non, quatre ! Je t’assure : Toi, moi, le type qui écrit l’édito, et l’autre là, qui lit tout ça dans sa tête en se demandant comment ça va finir. Ca fait bien quatre ! Comme dans les Jackson Five.

– …

– …

– Bon, je vais te dire comment il va finir, cet édito : avec les même neuf mots qu’habituellement…

– Sur ce, bon week et à la semaine prochaine ?

– Tu l’as dit. »

 

Los Teignos
From Ze AudioTeam

 

« Tu crois qu’il y en a beaucoup qui ont vérifié qu’il y avait neuf mots ?

– Les névrosés seulement, du genre à recâbler leur Home Studio ou leur Pedal Board tous les week-ends et à compter les Gipsy King pour s’endormir…

– Une bonne moitié quoi ?

– Voire un peu plus… »

Edito du 30 juillet 2011

Méfiez vous des imitations ! Je ne parle pas seulement des faux polos Lacoste avec le crocodile qui se débine, des sacs à main Vuitton aussi moches que les originaux ou encore des ePod venus tout droit de Chine et vendus sous le manteau pour une cinquantaine d’euros. Non, je veux parler de ce qui s’est passé samedi dernier, à 15 h 30, dans la ville d’Epinal : un sosie de Gainsbourg a poignardé un sosie de Johnny alors que ce dernier tondait la pelouse du lotissement qu’ils habitent tous deux. Comme si la profession de sosie avait besoin d’être plus ridicule et sordide encore qu’elle ne l’est déjà… Enfin bon : on sera rassuré de savoir qu’au commissariat, le sosie du commissaire Maigret a pris la plainte du faux Johnny, tandis que le sosie du Docteur House lui a prodigué les premiers soins.

Rien ne vaut un original donc, comme cette Precision Bass de Fender, édition 60e anniversaire… Encore que comme toute règle connait ses exceptions, une copie virtuelle d’un compresseur hors de prix peut avoir du bon : demandez à Bootz qui a comparé les deux versions de l’Alpha Compressor d’Elysia.

Et le troisième article ? Y en a pas. Et y en aura encore moins la semaine prochaine. Parce qu’au mois d’août et jusqu’à la rentrée, la cadence de publication baisse de moitié : vous aurez donc droit à un article par semaine et un édito par quinzaine. Je vous donne donc rendez-vous dans 15 jours pour faire le point.

Sur ce, bon week et à la semaine prochaine de la prochaine.

Los Teignos
from Ze AudioTeam

Edito du 22 janvier 2011

Ça a débuté comme ça. Par un ado norvégien de 13 ans nommé Walter Eikrem et qui, en rentrant de l’école, est tombé nez à gueule avec quatre loups, forcément faméliques, ce qui représente tout de même un total de 8 grands yeux, 8 grandes oreilles, 16 grandes pattes et 168 grandes dents. Equipé  d’une galette et d’un petit pot de beurre, notre petit chaperon nordique n’aurait sans doute eu aucune chance de s’en sortir. Seulement voilà, le gars était armé d’un de ces téléphones portables qui font aussi baladeur MP3 et l’idée saugrenue lui est venue de débrancher ses écouteurs, de pousser le volume de son mobile à fond et de faire écouter le titre ‘ Overcome’ des Creed à la meute. Et devinez quoi ? Les loups se sont sauvés…

Tandis que les opérateurs de téléphones mobiles envisagent déjà de créer un forfait antiloup le week-end et la semaine à partir de 22 heures, les hypothèses vont bon train : d’un côté, les zoomusicologues en déduisent que le canis lupus n’aime pas le rock US, de l’autre, la WWF conclut que la musique de Creed est si mauvaise qu’elle représente un danger pour les animaux. Quant aux audiophiles, ils précisent que le phénomène est bien connu, et qu’avec une platine vinyle atomique, un ampli ionique, des enceintes à neutrons et des câbles à 1000 € le mètre, on pourrait même terrasser un troupeau d’éléphants pour peu que celui-ci daigne se rendre dans un auditorium…

Chez AudioFanzine, on pense plus bêtement que c’est une preuve parmi tant d’autres du pouvoir de la musique et que chaque jour, des millions de musiciens font des milliers de disques qui sauvent la vie de millions de gens… qui ne se rendent compte de rien.

Tenez, vous par exemple : rien qu’à cause de votre passion pour la musique, vous allez sans doute jeter un coup d’œil au best of du NAMM concocté par Red Led, regroupant les 10 produits les plus marquants de cet incontournable salon. Et parce que vous avez à cœur de faire les mixages les plus réussis possibles ou encore de réaliser des parties de cuivres crédibles, vous allez probablement dévorer le dossier de Craig Anderton sur la réplication des courbes de réponse, et lire le test du WiVi Band de Wallander, flanqué d’un Award Qualité/Prix par notre bon Sleepless. Ce faisant, vous prendrez une bonne heure de retard sur votre emploi du temps et lorsque vous quitterez votre domicile pour aller acheter une baguette de pain, les loups qui vous guettaient se seront lassés de vous attendre et seront partis depuis 10 bonnes minutes en quête d’une proie plus ponctuelle… Dingue, non? Comment ça, c’est fumeux comme exemple? Comment ça, vous n’y croyez pas à mon histoire de loup? Moi, tout ce que je dis,  c’est que si Walter Eikrem avait passé autant de temps que vous à lire cet édito, il n’aurait sans doute pas croisé ses quatre loups. Mais du coup, je n’aurais pas écrit cet édito… Et là, ça tourne au Philip K Dick. Le plus simple, avant la migraine, c’est donc qu’on en parle plus.

Sur ce, bon week et à la semaine prochaine.

Los Teignos

From Ze AudioTeam