Edito du 24 décembre 2011

Fin 2011 : le scandale des prothèses qui éclatent éclate. Hasard ? Message subliminal ? A 4 mois des présidentielles, l’actu se sera en tout cas débrouillée pour nous faire passer un Noël mammaire, troquant ainsi le blanc pour le vert. Et la chose est d’autant plus surréaliste que les chirurgiens esthétiques des quatre coins du globe doivent désormais rassurer leurs patientes une à une en leur affirmant, radiographie à l’appui que, non, ceci n’est pas une PIP…

En ce 23 décembre et du haut de ses 4 ans, Jeanne n’a en tout cas aucune idée de ce qu’est une prothèse mammaire vu que ses Barbies sont plates et que c’est très bien comme ça. Tout ce qu’elle sait, c’est que ce soir, c’est le réveillon et que, tandis que les grands passeront des heures à table, elle pourra finir sa soirée tranquillement dans le canapé, devant un bon dessin animé : une fois n’est pas coutume. S’endormir sans même s’en rendre compte. Et quelques minutes de sommeil plus tard, se réveiller dans son lit, à 7 heures le dimanche, courir réveiller Papa et Maman en sautant sur le bout du lit. Faire tout son possible pour les tirer dans le salon. Alors, tandis que l’odeur du café emplira la cuisine encore en désordre de la veille, sous le regard hagard et attendri de ses parents, elle aura la permission de se jeter sur les paquets au bas du sapin. Et entre autres choses, le Père Noël lui aura apporté cette drôle de petite guitare à sa taille : un « youkouyéyé ».

Les Noëls passeront et Jeanne ouvrira chaque année toutes sortes de cadeaux : poupées, légos, playmobils, jeux vidéo, jeux de société, bouquins divers et variés. Des vêtements aussi, de Princesse d’abord, de fillette ensuite et de jeune fille enfin, du maquillage, du parfum…

Et puis, une douzaine d’années plus tard, par un mercredi pluvieux, elle s’ennuiera un peu et il lui viendra l’idée saugrenue d’aller déterrer les vieux disques qui dorment au garage, tous les trucs que ses parents écoutaient autrefois, de l’époque révolue des CD. Et par ce mercredi pluvieux, la voix de Polly Jean Harvey viendra habiter le silence de la maison comme elle ne l’avait plus fait depuis longtemps : « I lost my heart under the bridge. That little girl. So much to me… »

Jeanne écoutera la chanson trois fois, puis montera le vieux carton de disques dans sa tanière, pour regarder tout ça d’un peu plus près. Et, sans trop savoir pourquoi, elle se souviendra à un moment du vieux ukulele de son enfance. Il sera évidemment désaccordé, mais qu’importe, elle saura que la lumière qu’elle a entrevue dans le garage, c’est avec ce genre d’instrument qu’on la trouve.

Alors Jeanne se fera offrir une guitare pour le noël suivant, et elle récupèrera tout le vieux matos musical de son paternel : des câbles par kilomètres, des cartes son vintage comme la Roland Quad Capture ou la PreSonus Audiobox 22VSL, et des contrôleurs comme les CMC de Steinberg. Et elle fera de la musique de tout cela, seule d’abord puis avec des potes. Et jamais plus elle ne s’emmerdera un mercredi.

Et puis, au fond du carton de disques, elle trouvera un petit bout de papier qu’elle n’avait jamais remarqué : « Sur ce, bon week et à la semaine prochaine ». Mais qu’est ce que c’est que ce truc? Et c’est qui ce Los Teignos from Ze AudioTeam, d’abord ?

Edito du 1er mai 2010

Je me souviens… J’avais quoi? Une vingtaine d’années quand j’ai quitté le nid familial pour ma première chambre de bonne… Alors mon père m’a emmené dans le garage, devant l’établi,  pour m’expliquer les trucs qui font un homme : « Ca, tu vois, c’est une pince crocodile. Et ça, une pince universelle. Avec ça, tu peux quasiment tout faire, pour peu que ce soit des outils sérieux : achète toujours du Facom. »

Il a marqué un temps, puis il a sorti une valise de sous l’établi, et un perforateur de la valise : « N’oublie jamais : on mesure la valeur d’un homme à la qualité de sa perceuse. Bosch. Pas de Black & Decker. Jamais. Bosch. »

Vu la dimension freudienne que commençait à prendre la conversation et vu que ma mère m’attendait pour me parler de l’essorage Miele et du vide-air Tupperware (« Curver. Jamais! Ca blanchit au lave-vaisselle… »), j’ai pris le risque d’aller à l’essentiel :

« Et pour enregistrer du reggae, P’pa, je prends quoi?

Il m’a regardé longuement, les dents serrées et le perforateur toujours en main. En mode percussion, l’index sur la gâchette…

Et, contre toute attente,  il  a lâché : « Pro Tools. Si tu veux faire de la musique, prends Pro Tools. »

Si je vous parle de ça, c’est parce que depuis lundi, le grand concours Avid/AudioFanzine vous permet de gagner, au choix, un Home Studio complet ou un Pro Tools HD, soit le coeur de quasiment tous les studios pro. Valeur du truc : 10 000 €… Comme on dit chez moi : « C’est pas du mou de veau! ».

Les pédales d’effet québécoises non plus, c’est pas du mou de veau. La preuve, c’est que notre testeur, fan de Stoner et de Doom Metal, est prêt, après avoir joué quelques heures avec la gamme SolidGoldFX, à pardonner le Québec d’avoir enfanté Céline Dion.

Dans un autre registre, mais tout aussi recommandable, on vous dit ce qu’on a pensé du Fender G-Dec 3 Thirty, un ampli guitare de répétition qui se pose comme un sérieux concurrent du Spider Jam de Line 6.

Sur ce, je vous laisse parce qu’en marge de toutes ces bonnes choses, pas mal de nouveautés devraient bientôt débouler sur AudioFanzine, et que j’ai promis à Nero, notre grand codeur en chef, de ramener ma trousse à outils Facom pour l’aider à bricoler le site. J’y vais donc.

Bon week, et à la semaine prochaine.

Los Teignos
From Ze AudioTeam

Edito du 3 avril 2010

Trois jours le week-end! Alors il peut bien flotter des cordes, c’est pas ça qui m’empêchera d’être content et d’aller chercher les petits lapins et les œufs en chocolat que mes parents auront cachés dans le jardin. Oui, j’ai 35 ans. Et alors? J’ai choisi de soutenir l’industrie chocolatière. Une noble cause qui soutient elle-même les dentistes, lesquels soutiennent le Figaro Madame (vous avez déjà lu autre chose dans leurs salles d’attente?), magazine soutenant lui-même la patronne de la femme de ménage de moins de 50 ans, laquelle soutient TF1, qui soutient Coca Cola, qui soutient les Etats-Unis, qui ont inventé l’e-mail, e-mail sans lequel vous ne seriez pas en train de lire ce paragraphe imbécile un samedi matin, drapé dans votre robe de chambre usée et soufflant votre mauvaise haleine sur le café trop chaud en vous demandant quand, diantre, cette satanée phrase va -pléonasme gratuit- finir par s’achever…

Trois jours donc. Pour faire de la musique, j’espère bien. Mais aussi pour buller tranquillement sur AudioFanzine, histoire de voir les 11, non, 12 produits les plus chauds du dernier Musikmesse, ou encore de lire le test que nous vous présentons en exclusivité mondiale du tout dernier Guitar Pro 6 (mondiale, l’exclusivité, vous avez noté, hein?).

Peut-être pousserez-vous aussi jusqu’à visionner ce document vidéo rare qui fait le point sur la différence, d’un point de vue audio, entre un Mac et un PC. Du vrai journalisme d’investigation scientifique : c’est aussi ça AudioFanzine…

Ou alors, vous vous direz que finalement, vous avez bien 5 minutes pour jouer à notre grand concours Line 6 et gagner un ampli ou un multieffet en cochant 3 cases du bout du mulot.

Ou alors, vous mangerez juste du chocolat. Et ce sera déjà pas mal.

Sur ce, bon week et à la semaine prochaine.

 

Los Teignos

From Ze AudioTeam

Edito du 19 décembre 2009

Ca ne va pas vous faire plaisir à l’approche de Noël, mais autant regarder les choses en face : vos proches vous détestent. C’est qu’après une année complète à vous dire ce qu’ils pensaient de vos compos, de vos répets, de votre jeu de scène ou pire, de vos mix (« Là, Maman, j’ai retiré un demi dB à 3 kHz sur le piste de basse. Tu trouves ça mieux? »), ils doivent encore affronter le cauchemar de vous faire un cadeau. Quoi qu’ils vous offrent, ils sentent bien que vous finirez par le revendre sur Internet pour acheter votre satané matériel, le genre de truc hors de prix dont on ne connait jamais le nom ou la référence exacte et qu’on ne trouve bien évidemment ni à la Fnac ni chez Darty : « Ah, non Madame. Nous ne vendons ni Line Array, ni interface ADAT… »

Fort heureusement, AudioFanzine publie tous les ans un Shopping de Noël, soit le meilleur moyen de faire plaisir à un musicien sans trop de risque… Tout ce que vous avez à faire, c’est de l’imprimer en plusieurs exemplaires et de laisser les feuilles négligemment traîner dans quelques endroits stratégiques de la maison : la table basse du salon, l’oreiller de votre conjoint, le bac à douche de la salle de bain, la lunette des toilettes ou encore le pare-brise de la voiture. A n’en pas douter, votre discrète suggestion devrait éviter à votre Noël blanc de tourner au jeudi noir.

Et pour patienter jusqu’à là, je vous  propose de lire le dossier de la semaine, qui n’est ni plus ni moins qu’un intéressant comparatif. Pas celui des chirurgiens pour rockstar (encore que c’eût été passionnant), mais un comparo des principales modélisations logicielles de piano électriques. Sleepless s’est penché sur la question et évidemment, les samples ont la parole juste à cette adresse.

Sur ce, bon week, joyeux vous savez quoi, et à la semaine prochaine.

Los Teignos
From Ze AudioTeam

Edito du 3 octobre 2009

« Mais Mamour, pourquoi tu t’énerves?

– Parce ce que j’en ai marre des tes câbles partout dans le salon! Dans la chambre! Dans l’armoire! Dans les placards! Dans les tiroirs! Des câbles pour ton PC! Des câbles pour ta guitare! Tes pédales! Des milliards de câbles de ton synthé de merde!

– Oui enfin, Mamour, tu parles d’un Moog Modulaire Vintage là quand même…

– Et alors? Est-ce que le mec qui a inventé ce truc qui fait ‘pouet’ l’a livré avec le plumeau pour dégager les moutons de poussière? Non! Est-ce qu’il a demandé à ce qu’un câble noir énorme coure en travers du salon pour qu’on passe notre temps à se prendre les pieds dedans? Non!

– Si c’est que ça, Mamour, je peux gaffer mon multipaire. Ca se verra plus, c’est sûr, mais ce sera plus sûr, tu vois.

– T’es vraiment débile ou tu fais exprès de pas comprendre? T’as toujours pas compris pourquoi je t’avais offert une guitare acoustique – SANS CABLE – à Noël?

– Mais, Mamour, tu sais bien que je peux pas en jouer parce qu’elle est mal réglée…

– Et alors? Ils expliquent pas ça sur le site de tarés sur lequel tu passes tes dimanches?

– Ben, je sais pas. Je vais voir. Mais tu sais, c’est un truc de musicien les câbles ; on peut pas faire autrement : c’est un peu notre croix.

– Ah oui? Parce que, Jean-Marc, le petit jeune du service compta, il n’avait aucun câble lorsqu’il a animé la soirée du CE! Il faisait tout avec trois petits boîtiers blancs mignons comme tout. T’expliques ça comment, toi? Un DJ sans câble!

– J’imagine qu’il a acheté des E-MU Pipelines… Je viens de voir le test sur AudioFanzine mais je l’ai pas encore lu…

– Et t’attends quoi? Que je te quitte pour un type unplugged?

– Crie pas Mamour, je comptais bien le lire. Mais comme Maman doit venir déjeuner ce midi, je suis venu voir où t’en étais du ménage et du repas…

– Espèce de décérébré! Tu vas la recevoir tout seul ta mère, avec une casserole de pâtes et des panés surgelés. Et puis tu lui parleras de tes câbles, aussi. Ca va la passionner! Moi, je me casse : Bon Week!

– Tu reviens quand?

– La semaine prochaine! »

Los Teignos
From Ze AudioTeam