Edito du 23 février 2013

Tandis que certains eurosceptiques gardaient les yeux braqués sur ce fameux plombier polonais qui, armé de sa clé anglaise, finirait tôt ou tard par ôter le pain de la bouche des Français, nos amis britanniques viennent tout juste de découvrir que c’est en fait le cheval roumain qui a pris le boulot de la vache dans les barquettes de cuisine italienne surgelées par des Français pour le compte d’une multinationale suédoise, la viande ayant été acheminée dans l’Aude par le sous-traitant néerlandais d’un trader chypriote.

Continue reading « Edito du 23 février 2013 »