Skip to content

Étiquette : artistes

L’industrie de la pochette

A la veille de la fête du Travail, on pourrait parler de ces casseurs de manif qui ont remplacé les briseurs de grève d’autrefois, des Panama Papers bientôt accessibles au public ou du salaire discuté du pauvre Carlos Ghosn qui n’a pas le temps d’aller manifester, lui, et qui n’hésite pas, pour boucler ses fins de mois, à cumuler deux emplois, voire plus, sans compter ses heures sup’ et sans bénéficier de la moindre assurance chômage ou maladie…

Un éclair… puis la nuit.

Une semaine après le blast, il n’y a sans doute pas grand-chose à ajouter au silence épais qui nous a d’abord enveloppés, puis à ce fatras de mots prononcés par les uns ou les autres, clamant toutes choses et leur contraire au milieu d’un chaos suintant de deuil, de colère, de peur et de tristesse. A quatre pattes dans le noir, chaque français cherche sa France qui cherche, quant à elle, l’interrupteur et la voie à suivre. En résulte un désordre propice aux campagnes politiques comme aux remises en question, aux réformes constitutionnelles comme à la compassion, aux résolutions comme à l’audimat vite fait mal fait d’une chaîne de télé qui passe 3 heures de suite à filmer la même fenêtre en bégayant qu’elle ne sait rien.