Ca pourrait vous étonner, mais tester du matos audio ou des instruments de musique, finalement, ce n’est pas un job si cool que ça… Le plus gros problème en fait, c’est qu’une fois le test écrit, il faut rendre le bébé à son constructeur, et dans certains cas, c’est un crève-cœur.

Prenez le Rebelhead de TC Electronic : il ne fait sans doute aucune ombre aux grands amplis basse vintage, mais le temps qu’il a passé à la rédaction, il n’est pas un bassiste qui ne l’ait pas trouvé à son goût. Polyvalent, bien foutu, portable et abordable en regard de ses prestations, c’est juste une petite tuerie que nous aurions bien gardée. Sauf que TC Electronic avait prévu le coup, et lorsqu’après avoir garé son drakkar en double file, un Viking de 2 mètres est entré dans le bureau les épaules couvertes de neige et le gourdin à la main, on a senti qu’il valait mieux coopérer…

En regardant son bébé partir vers le Grand Nord, Red Led a beaucoup pleuré. Il a dit pas mal de saloperies sur les vikings aussi, mais de jolies choses sur leurs amplis. Et puis on s’est bourré la gueule à l’Ice Tea Pêche, comme des hommes, pour oublier un peu… Red Led a imprimé le manuel au format PDF, l’a serré contre lui et s’est endormi sur la moquette en reniflant. Alors je me suis penché sur son petit corps frêle, et tout doucement, j’ ai murmuré à son oreille : « Bon week, et à la semaine prochaine. »

Los Teignos
From Ze AudioTeam