Oyez, oyez, braves gens ! Tous nos problèmes sont réglés ! Il n’y a plus de guerres, plus de misère, plus de discriminations ! Tout le monde mange à sa faim, vit sous un toit et on a finalement trouvé des solutions à tous nos problèmes environnementaux et démographiques ! Comment expliquer sinon, qu’à moins d’un an d’une élection présidentielle, la majeure partie de nos élites politiques consacrent leur précieux temps à débattre d’une proposition de fond du programme d’Eva Joly ?

Bon, c’est vrai qu’à l’heure de la déforestation, de la fonte des glaciers et des questions sur le nucléaire tant civile que militaire, réformer le défilé du 14 juillet tient, même pour une candidate écolo, de la priorité absolue : c’est quand même le seul jour dans l’année où, face aux jambes écartées de l’Arc de triomphe, la France se prouve à elle-même que c’est elle qui a la plus large et la plus longue avenue du Monde. Et remplacer les militaires par des enfants et des personnes âgés, en terme de symbole électoral, c’est important.

Comme il est important de s’élever contre ce dangereux projet, en évoquant le « lien unique construit entre les Français et leur armée » pour certains parlementaires, ou en expliquant qu’Eva Joly, née en Suède, « n’a pas une culture très ancienne de la tradition française, de l’Histoire française et des valeurs françaises » pour certains autres premiers ministres.

Que dire ? Qu’en parlant d’attachement des Français à leur histoire, on serait peut-être sidéré de voir la proportion de gens qui pensent que ce jour férié commémore la prise de la Bastille du 14 juillet 1789 alors qu’on y célèbre la Fête de la Fédération du 14 juillet 1790. Et que le bel Arc qui trône place de l’Etoile est aussi un magnifique symbole de la mégalomanie d’un empereur qui mit, autrefois, l’Europe à feu et à sang au nom de la France et de sa grandeur. Et que, tant qu’à débattre, dans un souci de démocratie, on aimerait vraiment savoir combien il coûte ce sympathique défilé, juste pour se faire une idée…

Une chose est sure, tout cela doit coûter un tout petit plus cher que le Mastering Bundle de Fabfilter, en test cette semaine sur AudioFanzine. Un EQ, un compresseur et un limiteur dotés d’une ergonomie juste parfaite. Et je sais de quoi je parle : c’est moi qui les ai testés.

Et ça doit même coûter encore un peu plus cher que le projet SuperHeavy qui réunit Dave Stewart (Eurythmics), Mick Jagger et Joss Stone, entre autres. Un disque enregistré par Ned Douglas. Et un Ned Douglas en interview sur AudioFanzine.

Sur ce, bon week et à la semaine prochaine.

Los Teignos
From Ze AudioTeam