Edito du 17 septembre 2011

De Michel Foucault à Isaac Asimov en passant par Freddie Mercury pour n’évoquer que les plus célèbres, le SIDA aura bouffé un paquet de gens. Et il en bouffe encore, d’ailleurs, mais il en sauve aussi et c’est sans doute la plus grande nouvelle de la semaine, celle qui devrait faire la une de tous les journaux devant la bourse, le nucléaire ou les crêpages de chignons socialistes : William Ludwig, un ancien flic de 65 ans du New Jersey, s’est remis d’une leucémie qui le clouait au lit grâce à une thérapie génique mise au point par le chercheur Carl June et basée… sur un virus du SIDA inactivé ! Une thérapie qui a littéralement bouffé un kilo de cellules cancéreuses. Vous imaginez l’espoir ? Le SIDA qui servirait à guérir le cancer !

Bon, vous me direz que ce n’est pas une raison pour ne pas se débarrasser de cette saloperie de virus aussi. Et je vous rassurerai en vous disant que d’autres scientifiques y travaillent, en utilisant des chats génétiquement modifiés pour résister au FIV, le SIDA des matous. Or, comme ils veulent observer visuellement la façon dont la maladie progresse ou ne progresse pas, ils ont pensé à associer au gène résistant un gène fluorescent qui rend le chat vert : s’il garde sa couleur, c’est qu’il est en bonne santé, s’il la perd, c’est qu’il faut changer de chat…

Bon, vous me direz que, bordel, tout de même, on est dans une newsletter sur l’audio et que vous ne voyez pas le rapport avec la choucroute musicale. Et c’est là que je retombe sur mes pattes puisqu’après les chats verts de la recherche, le premier banc d’essai que je vous propose parle du chat bleu de l’analyse… Je veux bien évidemment parler des plug-ins de visualisation et d’analyse de Blue Cat audio, un bundle qui a tellement plu à Sleepless qu’il lui a collé un Award Innovation…

D’un plug-in l’autre, le même Sleepless fait aussi le point sur les émulations de compresseur 1176 et LA2A récemment sorties chez Native Instruments et IK Multimedia. Et histoire de vous faire une semaine complètement dédiée à l’audio, mais avec une pincée de hardware tout de même, je vous propose de finir avec le test du Clariphonic de Kush Audio : une boîte magique qui fera du bien à vos pistes, soyez-en sûr.

Sur ce, bon week et à la semaine prochaine.

Los Teignos
From Ze AudioTeam

Moi je dis : ça se partage !

0 commentaire

Laisser un commentaire