Après avoir présenté une émission de science-fiction dans des costumes ridicules, après avoir été conspués par la communauté scientifique au sujet de leurs thèses de doctorat comme de leurs publications en astrophysique, après avoir fait des choses aussi bizarres qu’étranges avec leurs têtes, il se pourrait bien qu’Igor et Grichka Bogdanoff, finalement, soient parvenus à inventer quelque chose dans le sillage d’Eubulide et de son célèbre paradoxe du menteur : le paradoxe du votant.

Bien qu’ils aient annoncé clairement à qui ne voulait pas l’entendre qu’ils voteraient pour Nicolas Sarkozy aux prochaines élections présidentielles, il est en effet impossible de savoir si les deux jumov soutiennent en définitive le président sortant ou ses adversaires. Car quand on jouit de si peu de crédibilité intellectuelle auprès de l’opinion publique, afficher sa sympathie pour un candidat, ce n’est certainement pas vouloir lui rendre service. Vous liriez un roman sur les conseils d’Eve Angeli, vous ? Certainement pas. Vous  iriez voir une expo de peinture sur les conseils de Gilbert Montagné ? Non plus. Et si Jean-Pierre Pernaut vous conseillait une boîte branchée Dubstep ? Encore moins. Alors, Igor et Grichka, finalement, ils sont de gauche ou ils sont de droite quand ils disent qu’ils sont de droite ? Pas facile à dire, hein ? Et c’est ça, le paradoxe du votant…

La chose rassurante, c’est que nos Quantic Twins n’ont absolument pas manifesté, pour l’heure, leur désir de venir avec nous à Francfort le 22 mars prochain. Du coup, l’opération ’45 AFiens au Musikmesse’ se déroule bien, si bien d’ailleurs qu’il ne reste plus qu’une dizaine de places de libres dans le car… dont la vôtre ! Ne soyez pas timide car pour l’heure, vu les profils extrêmement variés des inscrits, le séjour promet d’être excellent. Allez hop ! On clique ici et on réserve sa place. Que ce satané car soit plein et qu’on puisse partir à Musicland, le plus grand parc d’attraction pour zinzins de l’audio et de la musique.

Une fois votre inscription achevée, vous aurez tout le loisir de vous détendre en lisant les bancs d’essai de la semaine : celui du Bronco, petit combo basse de Fender, celui de la DJ Control Air d’Hercules ou encore, celui de l’Orchestra Essentials de Project SAM, une banque orchestrale qui a tapé dans l’oreille de Sleepless, réputé pourtant pour avoir des oreilles à la porte desquelles on ne tape pas comme ça. Les plus calés en anatomie m’objecteront que les oreilles n’ont pas de portes. Or, s’il existe des fenêtres aveugles, c’est bien qu’elles ont des yeux. Et si les fenêtres ont des yeux, je ne vois pas pourquoi les oreilles n’auraient pas le droit d’avoir de porte, surtout pour définir le seuil de l’audition. D’ailleurs, vous entendez? Ca frappe à votre tympan ; les neuf petits mots de la fin qui veulent entrer, comme chaque semaine : « Sur ce, bon week et à la semaine prochaine ».

Los Teignos from Ze AudioTeam