Pour faire de la pâte à crêpes, c’est très simple : Il faut d’abord former un puits avec 300 grammes de farine dans une jatte, et mettre au centre du puits 3 œufs entiers, 2 cuillères à soupe de sucre, 2 cuillères à soupe d’huile et 50 g de beurre fondu. Il s’agit ensuite de mélanger délicatement le tout à l’aide d’un fouet en incorporant progressivement 30 cl de lait et une larme de Rhum (pas plus de 5 litres, la larme) jusqu’à obtenir une pâte légèrement épaisse, mais fluide.

Bref, c’est relativement simple. Même Maïté sait le faire, pour peu qu’on lui laisse préalablement estourbir une anguille et remplacer les 50 g de beurre par 500 g de graisse d’oie puis mettre le feu à un plateau de télévision en lançant des « peuchère » avec l’accent de Charles Pasqua.

Pour faire un disque, c’est a priori encore plus simple : il suffit de trouver un groupe talentueux, de le mettre devant de bons micros reliés à de bons préamps, de cliquer sur Record dans un séquenceur et de mixer les pistes obtenues.

Sauf que voilà : c’est quand même un peu plus compliqué que les crêpes. Et vous allez vous en rendre compte pas plus tard que maintenant, avec Fab Dupont et Will Knox, deux types que vous allez détester adorer, et vice et versa. Je vous explique pourquoi…

Fab Dupont, c’est un ingé son français qui, en dépit de son jeune âge, a déjà un CV long comme le bras d’un politicien (c’est que ça a le bras long, un politicien…). En tant que producteur ou mixeur, il a ainsi collaboré avec le gratin de la musique : de Queen Latifah à Bebel Gilberto, de Jennifer Lopez à Isaac Hayes, de Santigold à Toots And The Maytals, en passant par Shakira, Bon Jovi ou Sean Lennon.

Or, ce Fab là s’est mis en tête de faire partager son expérience en lançant un site de tutoriels sur la production audio : Puremix. Et pour faire la réclame de Puremix, ce même Fab a eu l’idée de s’associer à Avid et AudioFanzine pour vous proposer deux cours gratuits et un concours.

Et c’est là que Will Knox entre en jeu. Will Knox, c’est un chanteur anglais avec une voix à faire tomber les filles, et des chansons à faire rager les garçons. Mais c’est surtout un artiste qui a eu la gentillesse de se prêter à un petit jeu avec son trio : enregistrer une chanson en une heure devant une centaine de personnes lors des derniers AudioDays, sous la houlette d’un Fab Dupont qui disposait certes d’excellents micros et d’excellents préamps pour réaliser l’enregistrement, mais ne connaissait en rien le matériel mis à sa disposition, et devait se débrouiller avec les 15m² qu’on lui octroyait pour faire son boulot.

Vous serez ravi d’apprendre que cette session très particulière a été filmée et que vous pouvez la découvrir juste à cette adresse. Ca, c’était pour la première Masterclass proposée par Fab Dupont.

Mais vous serez encore plus ravi d’apprendre que les pistes issues de cette session sont à votre disposition, pour un grand concours de mixage.

Comment ça marche ? Vous vous inscrivez à cette adresse pour récupérer les pistes et vous avez jusqu’à la fin du mois d’octobre pour proposer votre mixage à vous, et peut-être gagner l’un des 3 prix proposés par Avid et Puremix (dont une Mbox Pro et une surface de contrôle Artist Mix, entre autres Pro Tools…).

J’en vois déjà qui râlent en se disant que seuls les pros suréquipés auront une chance de gagner. Et ils ont bien tort, car l’idée de ce concours, c’est de juger avant tout le résultat en regard de la démarche. De fait, les home studieux de tous poils sont les bienvenus, quels que soient leur séquenceur, leur équipement et leur niveau.

Je vous invite d’autant plus à participer que c’est une occasion rêvée pour apprendre un tas de choses. Sur l’enregistrement avec la première vidéo, bien sûr, mais aussi en vous confrontant à cet exercice qui n’a rien d’évident (les pistes sont un casse-tête de repisse, d’où la propension des participants à maudire affectueusement Fab et Will), en sachant qu’au début du mois de novembre, nous publierons une nouvelle vidéo sur le mixage du morceau par Fab Dupont.

Bref, yabon concours.

Mais ce n’est évidemment pas tout, puisque que pour vous offrir un peu de détente entre deux séances de mixage, nous avons pensé à vous laisser un peu de lecture : le test du Greta, un ampli guitare minuscule signé Fender,  et surtout celui de la Track 16, une interface audio MOTU qui entend bien se poser en alternative sérieuse à la BabyFace de RME.

De fait, vous avez un peu plus que du pain sur la planche : vous avez une boulangerie sur la scierie. Et comme cet édito a de surcroît réveillé en vous une furieuse envie de crêpes et qu’il ne reste plus qu’un œuf dans le frigo dont vous n’êtes pas sûr qu’il ne soit pas proche de l’éclosion, vous allez devoir sortir pour vous rendre chez l’épicier. Allez, allez : on se dépêche !

Sur ce, bon week et à la semaine prochaine

Los Teignos
From Ze AudioTeam