La nature peut bien souffler ce qu’elle veut sur les côtes américaines, ce n’est pas ce qui empêchera l’homme de lui tenir tête. Pour la toute première fois en Occident, la Commission Européenne vient en effet de donner son accord pour la commercialisation d’une thérapie génique. Cette dernière guérirait le déficit en lipoprotéine lipase, un mal rare qui touche 1 à 2 personnes sur un million, et qui n’auront sans doute aucun mal à payer les 1,2 million que coûte le traitement, car on n’imagine mal qu’un pauvre puisse avoir l’idée saugrenue de naître avec une maladie de riche.

Surtout que ce n’est pas ce qui manque les maladies de pauvres : le rhume, l’angine, la grippe, la rhino-pharyngite, la malaudoïte, la jambelourdite, le mauvais cholestérol, et d’autres vacheries plus sévères mais toutes aussi démocratisées de nos jours… Voici en tout cas autant de maladies que tout le monde peut s’offrir au moment des fêtes, et que votre généraliste vous aidera à guérir à grands coups de médicaments génériques et d’un peu de sport, le tout étant remboursé par la sécurité sociale.

Comment ça, le sport remboursé par la sécurité sociale ? Tout à fait ! Du moins, c’est ce qu’a réclamé l’Académie de médecine cette semaine, suite à de nombreuses études sur les bénéfices du sport sur la santé. Rien à dire : l’idée est révolutionnaire. On se voit déjà rentrer dans un Décathlon comme dans une pharmacie, l’ordonnance à la main,  et repartir avec une paire de Nike en ne payant que le ticket modérateur (en refusant bien évidemment les baskets génériques de marque Décathlon sinon, de quoi aurait-on l’air ?)… Quelle chance inespérée aussi pour les sportifs de haut niveau : eux qui désespéraient de voir la créatine ou l’EPO un jour prises en charge par les mutuelles, vont au moins se faire rembourser leurs équipements : c’est déjà ça…

Et vous rendez-vous compte de l’espoir qu’une telle requête suscite ? Parce qu’entre nous, on va bien trouver un visionnaire opiomane à l’Académie de médecine pour soutenir le même genre de projet concernant la musique… Vous n’allez pas me dire qu’on ne va pas débusquer une petite étude suédoise ou une enquête moldavo-belge prouvant les bénéfices de la musique sur la santé ? Évidemment que la musique est bonne pour la santé ! Évidemment que les musiciens sont des thérapeutes ! Je réclame le tiers payant sur l’achat de n’importe quel instrument, micro ou ampli ! La prise en charge de l’abonnement à Spotify ! Un Pro Tools générique ! Et tant qu’on y est, vu qu’il a aussi été prouvé que le vin, la cuisine crétoise et le rire sont tous bons pour la santé, je réclame que la sécurité sociale prenne en charge les achats chez Nicolas, les restos méditerranéens et l’intégrale de Pierre Desproges : ça, c’est de la politique innovante ! Allez François, ose !

Comment ça le trou de la sécu ? Comment ça la dette ? Comment ça la musique n’est pas aussi bonne pour la santé que le sport ? Vous voulez des preuves ? En voilà une : Echo de PSP Audioware, un excellent plug-in pour lutter contre les troubles de la mémoire vu qu’il répète tout ce qu’on lui dit à l’infini. Une autre ? Le Custom One Pro de BeyerDynamic, un casque capable de produire tant de graves qu’il facilitera n’importe quel transit intestinal un peu contrarié. Vous en voulez encore ? Sound Forge Pro sur mac, un éditeur audio d’une précision chirurgicale, étant entendu qu’il n’y a pas de santé sans médecine, et pas de médecine sans chirurgie. Et allez, pour achever de vous convaincre, je vous ai gardé la preuve vivante que la musique est bonne pour la santé : un cours de mixage d’une heure avec Fab Dupont sur une chanson de Will Knox. Sans parler de la vidéo qui est aussi passionnante que le premier épisode, vous avez vu la nature de cheveux de ces types ? Leurs peaux de bébé ? Et ce n’est pas Clarens ou L’Oréal leur secret de beauté, c’est la musique. Je dis bien LA MU-SIQUE ! Pensez-vous que près de 700 personnes se seraient embarquées dans un concours de mixage sur cette même chanson s’il n’en avait pas tiré un bénéfice pour leur santé ?

Allons bon, ce serait vraiment être de mauvaise foi que de ne pas le reconnaître : la musique devrait être prise en charge par la sécurité sociale. Et AudioFanzine de devenir un CHU d’un nouveau genre : que chaque malade y vienne, il y aura des casques pour tout le monde !

Sur ce, bon week et à la semaine prochaine.

Los Teignos
From Ze AudioTeam