« Cherche homme d’âge blet et dodécalingue pour poste à responsabilités en contrat à éternité indéterminée. »

– Comment ? C’est tout ? C’est ça ton annonce pour trouver un remplaçant ?

– Ben quoi ?

– C’est court, non ? Tu ne parles même pas du boulot, de la mission, des avantages, du profil requis. Je ne sais pas moi, il y a plus à dire, non ? Le Christ, tout de même !

– Oui, sauf que ma phrase fait 106 caractères et que si je commence à parler du concept de la Sainte Trinité, de l’Hypostase et de la consubstantialité, ça tiendra jamais dans un Tweet…

– Twitter ? Tu vas mettre ÇA sur Twitter ?

– Et pourquoi pas ? Selon que je mets l’annonce dans un journal de gauche ou de droite, on va avoir l’une ou l’autre  moitié du monde sur le dos. Là au moins, ça fait neutre et ça fait jeune.

– Benoit, t’as 86 ans quand même… Et je te rappelle que tu te retires pour raisons de santé.

– Ne m’enterre pas trop vite, je te prie. Je compte bien profiter du temps qu’il me reste pour faire des choses un peu plus essentielles que toutes ces paperies. T’as vu les conneries qu’on leur fait chanter à l’église tous les dimanches ? Quand même : trois paroles, toujours les mêmes, et quatre notes, toujours les mêmes. Il est temps que quelqu’un s’en occupe, non ? Je veux dire : on a des cathédrales somptueuses, des plafonds peints par Michel Ange, des statues du Bernin… Et tout ça pour qu’à la fin, on leur colle dans le Missel des chansons indignes du Diapason Rouge des scouts !

– Attends que je te suive, là : tu comptes faire de la musique ? Du Christian rock, c’est ça ?

– Plutôt du prog en fait, avec quelques petites touches de jazz et de funk çà et là.

– Tu te fous de moi ? T’es pas sérieux tout de même ?

– Et pourquoi je le serais pas ? J’ai pas le droit à 86 ans de faire enfin ce dont j’ai envie ? Tiens, pousse-toi et laisse-moi ouvrir cette porte…

– C’est quoi ça ?

– Mon home studio. Un Mac 27″ avec une Apogee Quartet qui déchire sa mitre, une petite basse Sandberg dont je ne sais pas encore si je vais la garder, et mon tout nouveau clavier maître Kawai.

– Un piano quoi…

– Non, non, un clavier maître pour piloter des pianos virtuels comme le Lounge Lizard 4 : un sacré bout de Rhodes ! J’ai mis des bribes de compos en privé sur mon Soundcloud, je te ferais bien écouter, mais c’est pas mixé du tout. Faut dire qu’avec cette hauteur sous plafond, j’ai des basses qui tournent dans tous les sens. Tu crois qu’il y aurait moyen de poser des mousses acoustiques un peu partout pour enlever cette vilaine réverb ?

– Sur les Michel Ange ? Tu veux poser des mousses acoustiques sur le plafond de la Chapelle Sixtine ?

– Des mousses pudiques, comme qui dirait !

– Et qu’est-ce qu’on dira aux gens ?

– Aux visiteurs ? Je ne sais pas, moi. Vu que de toute façon, je n’enregistre que le week end, je suggère qu’on boucle la chapelle chaque vendredi soir pour poser les mousses et qu’on mette un bel écriteau : Sur ce, bon week et à la semaine prochaine, par exemple. En latin avec deux gardes suisses qui font la gueule de part et d’autre de la pancarte, y a moyen que ça me laisse composer peinard.

– Ok, Ben. Je veux bien t’arranger le coup pour la Sixtine, sous réserve que ton successeur n’y voie aucun inconvénient. Mais tout de même : 106 caractères… Twitter…

– C’est bon ! T’as gagné, je vais m’ouvrir un skyblog…

Los Teignos
From Ze AudioTeam