Partir à 90 ans avec, entre autres, la discographie des Beatles sur son CV, c’est probablement le meilleur moyen d’arriver en confiance dans n’importe quel Paradis et de se voir affecter le meilleur appart sur les Champs-Élysées. D’abord parce qu’il y a de fortes chances que le Dieu qui vous ouvre la porte le fasse en fredonnant un truc que vous avez arrangé ou enregistré autrefois. Ensuite parce qu’il paraît que là-bas, l’acoustique est hallucinante et que les musiciens attendant d’enregistrer les compos qu’ils ont bricolées depuis leur mort se comptent par milliers. Pas sûr que Lennon soit prioritaire d’ailleurs, quand Mozart, Bach et Beethoven doivent déjà faire la queue depuis pas mal d’éternités avec quelques symphonies, messes et opéras sous le bras…

Si l’immense George Martin nous a quittés mardi, on ne se fait donc pas trop de soucis pour son âme, et vu l’héritage qu’il nous laisse, il y a fort à parier qu’on parlera encore longtemps de lui au présent. Or, pour le faire fructifier cet héritage, il va nous falloir des outils : un clavier de contrôle comme le sympathique M-Audio Code 49, ou encore une pédale d’overdrive pour basse comme l’excellente Vintage Deluxe de Darkglass. Et si vraiment vous y tenez, je peux vous ajouter le petit micro pour guitare iRig Acoustic d’IK Multimedia. Ce n’est clairement pas du grand matos, mais je suis sûr que pour peu que votre chanson soit bonne, ce bon George aurait pu en faire des merveilles rien qu’avec ça. Alors ne faites pas les difficiles, retroussez-vous les manches, créez quatre pistes dans votre séquenceur, et faites votre Sergent Pepper ; vous avez 7 jours…

Sur ce, bon week et à la semaine prochaine.

Los Teignos
From Ze AudioTeam