Et si vous disposiez d’un moteur de recherche pour naviguer, non pas sur votre mur Facebook, ni dans vos e-mails ou dans vos tweets, mais dans vos souvenirs ? Cette question, c’est IBM qui nous la pose, sachant que trois inventeurs bossant pour l’International Business Machines Corporation viennent de déposer un brevet concernant un projet d’assistance cognitive en temps réel. Basé sur Watson, l’intelligence artificielle maison déjà intégrée dans quantité d’objets « intelligents » (bracelets, jouets, appareils électroménagers, etc.), le dispositif consisterait en un ou plusieurs terminaux à porter sur soi ou disséminés chez vous, sur votre lieu de travail, dans votre voiture, etc. pour permettre au logiciel d’apprendre votre vie à mesure que vous la vivez, et d’archiver avec précision toutes ces informations au sein d’une base de données personnelle : le numéro de téléphone d’untel, ou le digicode de votre belle-mère, mais aussi, soyons-en sûr, à la manière d’un Jarvis dans Iron Man, qui vous voyez, quand et où, ce que vous faites, et peut-être même à la fin, ce que vous ne faites pas et que vous devriez faire (on sait déjà que les assureurs sont friands de ce genre de dispositif pour imaginer des clauses suspensives dans les contrats)…

Le sommeil du monstre, l'hypermnésie selon BilalÉvidemment, comme d’habitude avec ce genre de projet, l’idée de départ est vertueuse : il s’agit notamment d’aider les personnes âgées ou atteintes de pertes de mémoire. Comme la vignette automobile et la journée de solidarité françaises en somme, sachant que ni l’une ni l’autre n’ont jamais été utilisées pour le seul bénéfice des personnes âgées…

Mais au-delà de tous les fantasmes orwelliens qu’une telle invention peut éveiller, sachant que le système pourrait vous aider à terminer vos phrases avant vous, on s’étonnera surtout que James Kozloski et ses deux collègues ne semblent pas se questionner sur la nécessité vitale de l’oubli, sans doute aussi importante pour le devenir d’un homme comme de son espèce que le fameux devoir de mémoire.

Alors qu’un radieux soleil frappe les carreaux et que les lilas rivalisent de parfums avec les glycines et les cerisiers en fleurs, convenons donc d’oublier qu’IBM veut nous rendre hypermnésiques, que Google nous veut immortels et que Facebook veut compter nos amis, pour nous souvenir de ce qui compte vraiment : non pas le test du nouvel octaver Sub’n’up de TC Electronic, ni celui de l’interface Studio 192 de Presonus, ni même celui duBlackstar Fly 3 Bass pourtant étonnant, mais la position de nos mains sur nos instruments pour en faire jaillir les notes et célébrer comme il se doit le sacre du printemps.

Sur ce, bon week et à la semaine prochaine.

Los Teignos
From Ze AudioTeam