Un éclair… puis la nuit.

Une semaine après le blast, il n’y a sans doute pas grand-chose à ajouter au silence épais qui nous a d’abord enveloppés, puis à ce fatras de mots prononcés par les uns ou les autres, clamant toutes choses et leur contraire au milieu d’un chaos suintant de deuil, de colère, de peur et de tristesse. A quatre pattes dans le noir, chaque français cherche sa France qui cherche, quant à elle, l’interrupteur et la voie à suivre. En résulte un désordre propice aux campagnes politiques comme aux remises en question, aux réformes constitutionnelles comme à la compassion, aux résolutions comme à l’audimat vite fait mal fait d’une chaîne de télé qui passe 3 heures de suite à filmer la même fenêtre en bégayant qu’elle ne sait rien.

Continue reading « Un éclair… puis la nuit. »

Edito du 24 novembre 2012

Tandis que la France ne se passionne pas pour les histoires de couple de François et de Jean-François, au moins aussi inintéressantes que ne l’étaient, en leur temps, les problèmes de couple de Martine et Ségolène, plusieurs ONG essayaient, en ce début de semaine, d’attirer l’attention sur les menus problèmes posés par l’apparition d’armes autonomes.

Continue reading « Edito du 24 novembre 2012 »

Edito du 10 novembre 2012

Tandis qu’en Espagne, on rationne les écoliers en papier toilette pour lutter contre la crise, tandis qu’un grec sur 4 est au chômage, tandis qu’on évalue à 4 millions par an, dans le monde entier, le nombre de femmes et de fillettes achetées et vendues à un mari, un proxénète ou un marchand d’esclaves, tandis qu’un terrien sur 7 va se coucher ce soir le ventre vide et tandis que la marque Glace Rare Iceberg Water vend, au prix de 18 €, des bouteilles d’eau d’iceberg pour qu’on en finisse une bonne fois pour toutes avec la calotte glacière, en France, pendant ce temps-là, on n’a pas forcément beaucoup plus d’idées que de pétrole, mais on a des débats sur l’adoption par les couples homosexuels.

Continue reading « Edito du 10 novembre 2012 »

Edito du 23 juin 2012

Ce qu’il y avait d’amusant lors des dernières élections présidentielles comme législatives, c’est qu’entre les méchants banquiers qui font la vilaine dette, les terribles terroristes qui font l’affreuse insécurité, et le chômage qui fait des misères au pouvoir d’achat, on a complètement occulté les questions d’environnement qui étaient pourtant la grande thématique des élections présidentielles précédentes.

Continue reading « Edito du 23 juin 2012 »