Skip to content

Étiquette : politique

Edito du 23 juin 2012

Ce qu’il y avait d’amusant lors des dernières élections présidentielles comme législatives, c’est qu’entre les méchants banquiers qui font la vilaine dette, les terribles terroristes qui font l’affreuse insécurité, et le chômage qui fait des misères au pouvoir d’achat, on a complètement occulté les questions d’environnement qui étaient pourtant la grande thématique des élections présidentielles précédentes.

Edito du 12 mai 2012

Les urnes ont parlé : c’est donc l’homonyme des Pays Bas qui devra veiller sur notre PIB. Si personne ne sait encore qui sera à quel poste dans la nouvelle équipe gouvernementale, on sait déjà, toutefois, que le ministre de la Culture actuel sera probablement reconduit dans ses fonctions. Non, je ne parle pas de cet animateur télé qui aura tenté, en vain, de se faire un prénom, mais bel et bien du véritable ministre de la culture de ces 5 dernières années : Monsieur Google.

Edito du 5 mai 2012

C’est l’histoire d’un des plus gros avions de la flotte européenne, un appareil gigantesque de 60 millions de places, un titan de fer aux soutes chargées d’Histoire et qui, à l’heure de l’escale, attend qu’on désigne son commandant de bord pour le prochain trajet.

Edito du 28 avril 2012

On peut faire bien des choses entre deux tours :
Quand on est un homme politique en lice pour les élections présidentielles, on peut participer à un débat pour savoir si le bonnet blanc sera en définitive plus bleu que rouge… ou l’inverse du contraire, l’essentiel étant de ne pas être d’accord avec les propos scandaleux tenus par le camp opposé car, comme chacun sait, le camp opposé est un con.

Edito du 10 mars 2012

Après avoir présenté une émission de science-fiction dans des costumes ridicules, après avoir été conspués par la communauté scientifique au sujet de leurs thèses de doctorat comme de leurs publications en astrophysique, après avoir fait des choses aussi bizarres qu’étranges avec leurs têtes, il se pourrait bien qu’Igor et Grichka Bogdanoff, finalement, soient parvenus à inventer quelque chose dans le sillage d’Eubulide et de son célèbre paradoxe du menteur : le paradoxe du votant.